algerie-changement-politique
connexion etablie
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Calendrier Calendrier

CE FORUM SE VEUT ETRE UN ESPACE DE LIBERTÉS ET D'ECHANGE D’IDÉES ET TOUT LE MONDE EST BIENVENU POUR DÉBATTRE DE LA POLITIQUE ,DES MOYENS DE CHANGER LES CHOSE DANS NOTRE PAYS,DES DROITS DE L'HOMME , DÉNONCER LES ABUS ET FAIRE DES PROPOSITIONS DE SOLUTIONS DE SORTIE DE CRISE. NOUS DEMANDERONS A NOS MEMBRE D'USER D'UN LANGUAGE RESPECTUEUX ET TOUS LES AVIS SONT ACCEPTES ET ON OPPOSE AUX IDEES ? DES IDEES ET DE CETTE FACON ? LE DIALOGUE SERA CONSTRUCTIF.

Participation ou boycott le 10 Mai 2012

Aller en bas

default Participation ou boycott le 10 Mai 2012

Message par lalileche le Sam 29 Juin - 22:06


par kamara le Dim 29 Avr 2012 - 11:00

1-Boycott
La démocratie n’est pas une illusion ou un mirage mais bien une réalité dont jouissent certains pays. La démocratie n’est une abstraction mais une expérience concrète que chaque citoyen doit toucher dans vie courante. La démocratie n’est un discours creux, des promesses mais un mode d’organisation social et politique avec des attributs concrets dont le premier est la liberté du citoyen. Dans un pays démocratique, La liberté ne doit subir aucune restriction. Dans le cas des élections, aussi bien ceux qui sont pour la participation que pour ceux qui sont pour le boycott ne doivent subir des entraves. Ils doivent avoir les mêmes droits. Il se trouve que ceux qui militent pour le boycott sont gênés, intimidés, interdits et parfois pourchassés par les services de sécurité. C’est un mauvais signe. Ne pas voter n’est pas un crime. On peut ne pas être convaincu de l’utilité de ce vote. La démocratie est indivisible, il n y a pas de demie démocratie ; Il n y a que la démocratie ou la dictature. Le pouvoir doit choisir entre ces alternatives. Il faut tenter de comprendre pourquoi ces citoyens ne sont pas convaincus par la participation. La réponse est peut être simple, ils ne sont pas convaincus de la propreté et de l’honnêteté de ces élections et ils ont le droit de l’exprimer. N’oublions pas que la fraude a été récurrente. La fraude a été reconnue officiellement durant les précédentes élections. Sur une dictature on ne peut bâtir une démocratie. Et même s’il y a boycott. C’est le signe de la vigilance des citoyens pour ne pas hypothéquer l’avenir de leurs enfants. Si deux Algériens sur trois ne votent. Le parlement issu de ces élections n’est pas représentatif de la population. L’ENTV au lieu de défendre une partie, la participative, doit réunir un débat contradictoire entre les deux. Dans le cas d’un boycott massif, le Président de la République a le droit d’annuler les élections de designer un gouvernement provisoire (technocrates par exemple) pour gérer les affaires courantes et organiser des élections crédibles sur une durée limitée ( max 1 an). Des élections refaites ce n’est pas la première fois dans le monde. Le but est d’obtenir réellement un parlement représentatif des espérances du peuple et non un parlement squatté par une maffia politico-financière qui menace l’avenir du peuple.
2-Participation
Le vote signifie légitimation d’un pouvoir, il faut voter utile. Il y a des concitoyens qui par conviction ou par habitude veulent participer aux élections. C’est leur droit. Ces citoyens ont une responsabilité vis à vis de leur pays et vis-à-vis de leurs concitoyens. Une participation a pour but de donner l’espoir et d’améliorer le fonctionnement du pays à travers de toutes ses institutions et notamment l’administration. Chacun sait que l’administration est en faillite et qu’elle est devenue un jouet entre des mains malintentionnées. En effet, Nous savons que de nombreux responsables d’administrations gèrent sur la base d’injonctions et non à partir de la réglementation. Ces gens sont otages de ceux qui les désignent pour en faire des prestataires de services à leur profit. Un commis de l’Etat doit obéir à la réglementation et sa conscience et rien d’autre. Des pratiques administratives inacceptables produisent quotidiennement des mécontentements populaires. L’administration est envahie par un nombre incalculable de personnes incompétentes qui produisent l’échec du pays. Le pétrole cache la déroute d’un système de gouvernance en faillite. Il faut revenir un schéma normal de relations entre structures de l’Etat et le pouvoir politique. Il n y a pas à avoir une confusion entre l’Etat au service de tous les citoyens et une organisation politique qui appartient à ses militants (s’il en existe ?). Il impossible que l’Etat noyauté par le politique puisse répondre à l’espoir et aux attentes d’un pays. Ce sont le FLN et le RND qui ne permettent pas aux structures de l’Etat d’avoir leur autonomie. Il faut que cette élection puisse permettre d’extraire l’administration algérienne de la mainmise de ces partis par un vote qui dégage une autre majorité (l’actuelle est factice). Le choix est large dans les partis. Il faut libérer notre administration. Il est judicieux pour ceux qui participent, qui pensent que leur choix va être respecté, de choisir des partis autres que le FLN et RND. Ces nouveaux partis vont assurer une transition vers administration juste et efficace. Ainsi, on n’aura pas une nouvelle fois à subir Mr TOU et ses centaines d’intrus incompétents dans toutes les administrations de la wilaya de Sidi Bel Abbes. Mr TOU, quatre mandats de député, BARAKAT, cela n à pas de sens. Vous n’êtes pas le bienvenu à Sidi Bel Abbes! Les voix que vous achetez avec l’argent sale de Khamis ne serviront à rien, Incha Allah.
Vive l’Algérie
Kamara
avatar
lalileche
Admin
Admin

Messages : 204
Date d'inscription : 16/10/2007
Age : 61
Localisation : algerie

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Participation ou boycott le 10 Mai 2012

Message par lalileche le Sam 29 Juin - 22:08

Re: Participation ou boycott le 10 Mai 2012
par lalileche le Dim 6 Mai 2012 - 18:03

vous savez aussi bien que moi que la priorité est aux présidentielles, vu la santé du président qui risque de nous mettre devants de grandes incertitudes.
Une constituante en même temps que des présidentielles préparées dans la transparence la plus totale sont a même d'assurer la continuité de l’état.
En ce qui concerne les dirigeants actuels, comme dans toutes les républiques bannières, le changement de président signifie leur mise a l'écart, voire plus.

salutations
lalileche
avatar
lalileche
Admin
Admin

Messages : 204
Date d'inscription : 16/10/2007
Age : 61
Localisation : algerie

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum